Supervision et analyse des pratiques à Marseille (13)

 

Ce travail de supervision se décline dans ma pratique entre institution et cabinet :
                                              
  • En institution auprès des équipes
 
On retrouve aussi d’autres signifiants pour qualifier ce travail de supervision :
     - Analyse des pratiques professionnelles (APP).
     - Régulation d’équipe.
     - Groupe de parole.

Toutes ces qualifications ne recouvrent pas tout à fait les mêmes pratiques bien qu’il soit impossible de définir ce que recouvre exactement chaque terme, chacun ayant sa propre définition. Il me semble plus simple de définir ce que je souhaite développer comme pratique dans ce cadre. Mon intervention auprès des travailleurs sociaux, médicaux ou médicosociaux est une élaboration d’un savoir au cas par cas, produit par l’engagement de chacun. Il s’agit d’une mise en récit du vécu là où l’on ne pouvait voir que des faits, là où souvent la parole est prise dans une telle compacité que l’on ne sait plus ce que l’on entend, là où le sens échappe.
 
L'enjeu de ce travail est de comprendre de l’intérieur les difficultés qui sont rencontrées dans la dynamique de l’accompagnement (éducatif, social, psychologique) et de trouver les ressorts, les points d’appuis subjectifs, de la famille, dans les mécanismes psychiques qui peuvent amener à la sortie de la répétition.
 
Le travail consiste à proposer des praticables pouvant faire ouverture et redonner vie à ce qui fait symptôme et enkyste le sujet, le fonctionnement familial.
 
Auprès des personnels un des effets de la supervision est que ces derniers puissent rester vivants dans leurs pratiques, éviter ainsi le burn-out, leur permettre de continuer à soutenir leur engagement dans les situations les plus difficiles. Il peut permettre de rester innovant et inventif dans la pratique. Cela donne au fil des séances des effets de diminution du stress et d’angoisse devant les situations les plus complexes ou les plus tragiques ; une plus grande assise, assurance qui permet une prise de décision et un positionnement plus juste.
 
Mes interventions ont eu lieu et/ou se poursuivent dans divers départements dont notamment les Alpes-de-Haute-Provence, le Var, le Gard, les Bouches-du-Rhône, dans les établissements ou les services suivants :
  • Hôpitaux de jour
  • Conseils départementaux des Alpes-de-Haute-Provence, du Var, du Gard et des Bouches du Rhône dans différents services que sont :
                               - l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE),
                               - Service Social Territorial (SST),
                               - Protection maternelle et infantile (PMI).
  • Lieu de vie accueillant des enfants confiés par l’ASE.
  • CMPP (Centre Médico Psycho Pédagogique – enfants/parents).
  • Crèches.
  • AEMO (action éducative en milieu ouvert).
  • Centre de soins palliatifs.
  • Réseau de soins palliatifs.
  • ESAT (établissement et service d’aide par le travail) et foyer d’hébergement.
  • CMP (Centre médico psychologique) Infantile et Adolescent.
  • CMP (Centre médico psychologique) Adultes.
  • Maison verte.
  • SESSAD (services d’éducation spéciale et de soin à domicile).
  • CAMSP (Centre d’Action Médico Sociale Précoce).               
  • EEAP (Établissements pour Enfants et Adolescents Polyhandicapés).
 
childrens-drawings-789433__180[1].jpg
 
  • En cabinet
 
Il s’agira dans ce travail individuel de supervision de faire entendre que ce n’est pas la production de parole ou d’acte du thérapeute qui soigne quiconque, mais l’alimentation en boucle du désir du soignant par la jouissance et la demande que cela suscite en retour. Ce qu’il est nécessaire de mettre au travail en permanence, c’est le désir de soigner, aussi bien individuellement que collectivement.
Le travail de supervision s’adresse aux professionnels de la relation : éducateurs, assistants de service social, orthophonistes, psychomotriciens, psychologue, psychothérapeute, psychanalyste... qui désirent interroger ce qui est en jeu dans leur rencontre avec leurs patients auprès d'un analyste. Y seront questionnés notamment les effets du transfert dans la cure, la manière dont, dans le discours l'analysant se présente à l'analysé, la position subjective du patient ainsi que la logique de sa jouissance.
 
children-drawings-716334__180[1].jpg